Histoire

LE GRÉMIO LITERÁRIO a été fondé en 1846 par les personalités principales de la société libérale portugaise, écrivains, dirigeants politiques et personnalités du monde aristocratique. Trente ans plus tard, il s’installa dans le Palais Loures, au Chiado, centre intellectuel et mondain de Lisbonne, édifice représentatif de l’architecture romantique locale, avec ses salons décorés, sa riche bibliothèque, son restaurant, son rare jardin datant de 1844, son paysage ouvert sur le Tage et le château des Maures. Une activité littéraire et mondaine spécifique, caractéristique de la société fin de siècle et Belle Époque, avec son cercle, ses équipes d’escrime et d’échecs, est évoquée dans les oeuvres d’écrivains célèbres dont Eça de Queirós. C’est aussi dans les salles du Grémio Literário qui fut réalisée la première exposition d’art moderne portugais, en 1912. Vers le milieu du vingtième siècle, le Grémio, après la luxueuse rénovation de ses installations et de son restaurant, connut un nouvel essor, promouvant des spectacles de la Comédie Française, invitant le Président Valéry Giscard d’Estaing pour une conférence demeurée célèbre en 1969. Un Centre d’Études du XIXe siècle fut alors créé, réalisant cours, conférences et colloques internationaux. Plus récemment, Grémio programme régulièrement des présentations d’écrivains, des concerts, et des commémorations de faits historico-culturels – ce qui lui valut la Médaille d’Honneur de la Ville de Lisbonne. Lors de son 150ème anniversaire, en 1996, considéré comme étant d’«utilité publique» et comme «l’une des associations les plus anciennes d’Europe», il fut élevé à la catégorie de membre honoraire de l’Ordre de Santiago-da- Espada. Le Gremio Literario – qui a compté parmi ses membres plusieurs chefs d’Etat et Premiers Ministres – possède un vaste réseau de correspondants composé d’environ une centaine de cercles et de clubs en Europe, en Amérique et sur d’autres continents, avec lesquels il maintient des liens d’entente et d’hospitalité réciproques.